Cinéma. Projection de films anciens, à l’Omnia de Rouen, pour les 60 ans d’Archimède-Films

Élève en 4e B3 au lycée Corneille et réalisateur du court-métrage « Le Fugitif » en 1959, Jean-François Caillard (à gauche) est venu à Bihorel pour remonter son film 60 ans après, à l’occasion de sa projection à l’Omnia.

Élève en 4e B3 au lycée Corneille et réalisateur du court-métrage « Le Fugitif » en 1959, Jean-François Caillard (à gauche) est venu à Bihorel pour remonter son film 60 ans après, à l’occasion de sa projection à l’Omnia. (©Le Bulletin)

Atelier régional de création cinématographique et audiovisuelle installé à Bihorel, au nord de Rouen (Seine-Maritime), l’association Archimède-Films va fêter ses 60 ans. Samedi 16 mars 2019, à 10h 30, quatre courts-métrages anciens seront projetés au cinéma l’Omnia à Rouen.

Lire aussi : Cinéma. Les 10 meilleurs films de 2018 selon Jean-Marc Delacruz, programmateur de l’Omnia à Rouen

Actualité chargée

L’actualité de l’association Archimède-Films est chargée en ce mois de mars. Samedi 2 mars 2019, une projection du court-métrage À la croisée des chemins s’est déroulée au cinéma l’Omnia à Rouen, en présence de 70 personnes issues du réseau professionnel de l’association.

Désormais, ce court-métrage de prévention contre les formes de radicalisation, a vocation à être diffusé dans des cadres pédagogiques spécifiques, avec des animateurs destinés à engager un débat et une réflexion. Les personnes intéressées peuvent contacter Archimède-Films (jean-claude.guezennec@wanadoo.fr) ou les services de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) à Rouen.

Lire aussi : INFOGRAPHIES. Pathé, Kinépolis, Omnia… Quel cinéma est le moins cher de Rouen ?

Une matinée à l’Omnia

Quinze jours plus tard, Archimède-Films est à nouveau à l’Omnia le samedi matin. Cette fois, c’est pour célébrer les 60 ans du court-métrage Le Fugitif. Premier film réalisé sous sa bannière, il avait été présenté au public le 12 mars 1959 à la salle Sainte-Croix-des-Pelletiers de Rouen.

Samedi 16 mars, à 10h30, quatre courts-métrages seront projetés dans une séance gratuite et ouverte à tous : Le Fugitif, l’Amitié n’est pas à vendre, Le fils de l’antiquaire, Les souris.

Les jeunes pionniers d'Archimède-film en plein tournage de « Le Fugitif », en 1959.

Les jeunes pionniers d’Archimède-film en plein tournage de « Le Fugitif », en 1959. (©D.R./Archimède-films)

Tous ceux qui ont contribué à réaliser les films au programme de cette séance ont été invités et certains seront présents malgré leur éloignement et leur grand âge. Un hommage sera rendu à des anciens élèves du lycée Corneille de Rouen, qui ont été des pionniers de l’aventure d’Archimède-Films.

Lire aussi : EN IMAGES. Dans les coulisses de la salle IMAX, au Gaumont Grand-Quevilly, près de Rouen

Apprendre en faisant

En 1959, Jean-Claude Guezennec, jeune professeur de lettres classiques au lycée Corneille a initié ce qu’il appelle « une révolution pédagogique » avec le concept « d’apprendre en faisant » à destination des élèves qui ont pu réaliser directement des films. Il aura attendu 30 ans pour que ce lycée se dote d’un baccalauréat cinéma en 1989. Aujourd’hui, Jean-Claude Guezennec reste engagé dans Archimède-Films en tant que président, tandis que le réalisateur Doltin Baveux est directeur. L’association compte quatre salariés et 40 adhérents.

Nicolas Gaillard

Infos pratiques :
Au cinéma l’Omnia, rue de la République, à Rouen, à 10h30.
Entrée libre.