VIDÉO. Au Havre, l’hôpital Flaubert reçoit un nouvel appareil d’IRM… par le toit !

Impressionnante opération de livraison au Havre : la nouvelle IRM de l'hôpital Flaubert y a fait son entrée par le toit.

Impressionnante opération de livraison au Havre : le nouvel appareil d’IRM de l’hôpital Flaubert y a fait son entrée par le toit. (©H.Bugel )

Savante opération, mardi 19 mars 2019, dans la cour de l’hôpital Flaubert au Havre (Seine-Maritime). Le tout nouvel appareil d’IRM du centre hospitalier y a été livrée par le toit du nouveau bâtiment qui la reçoit. Précisions.

Lire aussi : Au Havre, ils accompagnent les victimes de violences conjugales : « Chaque situation est unique »

Installation en un temps record

Il aura fallu soulever le toit et user d’une grue de plusieurs mètres de haut pour effectuer la livraison du tout nouvel équipement de l’hôpital Flaubert. L’opération est impressionnante et, si elle a été possible et le sera à nouveau, c’est parce que le bâtiment a été spécialement aménagé pour.

L’objectif ? Simplifier la livraison de ce type d’équipement, à la fois particulièrement lourd et fragile, qu’il convient de changer tout les cinq à sept ans.

La dalle amovible sur le toit nous permet d’effectuer l’opération dans un temps record, précise Hélène Bugel, ingénieur biomédical qui a géré l’achat et l’arrivée de l’IRM. Sans cela, il aurait fallu qu’on la pousse à la main dans les couloirs, ce qui est en général très long. »

Diminuer les délais d’attente

Outre son aspect technique spectaculaire, l’arrivée de ce nouvel équipement est également révolutionnaire sur le plan médical. Cette IRM ostéo-articulaire viendra compléter les deux autres appareils actuellement en service à l’hôpital Monod.

Cela nous permettra de mieux prendre en charge les patients du centre-ville et de diminuer les délais d’attente, précise Farzaneh Quieffin, en charge du service imagerie au Groupe hospitalier du Havre.

Après sa mise en service, prévue le 15 avril prochain, elle espère ainsi voir les listes d’attente diminuer à deux semaines, contre environ deux mois aujourd’hui. « Elle devrait normalement permettre d’effectuer plus d’une vingtaine d’IRM par jour », précise la chef de service, mettant en avant la rapidité du nouvel équipement.

Le spectacle a attiré les curieux, mardi 19 mars, dans la cour de l'hôpital.

Le spectacle a attiré les curieux, mardi 19 mars, dans la cour de l’hôpital. (©MC Nouvellon / 76actu)

Cette installation sera complétée, la semaine suivante, par l’arrivée d’un nouveau scanner, qui vient remplacer un ancien équipement de l’hôpital Flaubert. Il arrivera lui aussi par le toit du pavillon est. 

Un rééquipement qui s’inscrit dans « les travaux gigantesques effectués sur ce pavillon historique », sur lequel souffle décidément un vent de modernité.